top of page

Faire plaisir pour se faire plaisir....je n'y crois plus

Dernière mise à jour : 9 janv.


faire des cadeaux pour faire plaisir

Les présents que tu offres sans rien demander, ces "petits actions" que tu fais spontanément pour faciliter la vie de ceux qui t'entourent, rendre service alors que ça ne t'arrange pas, prendre soin des autres et faire passer leurs besoins avant les tiens, juste "parce que ça te fais plaisir". Au fond, est-ce que ça te fais vraiment plaisir de faire plaisir ?


Si aujourd'hui je te pose cette question, c'est parce qu'elle m'a frappée en pleine face il y a 4 ans. Tout mon système de valeur, mon fonctionnement a été ébranlé. Alors, au travers de cet article, je souhaite te partager une prise de conscience révélatrice qui a mis en lumière des peurs profondes : je faisais plaisir pour plaire. Qu'est-ce que ça m'apporte de plaire ? D'être certaine de ne pas être rejetée. C'est donc une forme de sécurité intérieure.

Voici les stratagèmes que j'ai identifié et qui, en pensant me rassurer, me desservaient. En fin d'article, deux défis pour toi et prendre conscience de tes besoins et reprendre confiance en ta sécurité intérieure.


Ca me fais plaisir de te faire plaisir

Cette phrase je l'ai dite des centaines de fois de manière nonchalante, tu vois le genre ?

Discours extérieur : oh noooon ça me fais plaisir de faire des cakes pour ton repas de Noël

Discours intérieur : et de finir à 23h alors qu'en fait j'étais en réunion jusqu'à 17h30 que j'avais un comité jusqu'à 22h et je terminerai alors à 2h du mat'.

Discours inconscient : parce que je préfère me mettre dans le dur pour être certaine d'être appréciée, même aimée et surtout pas rejetée.

Le défi : dire "non"

tempête mental de dire non

Non est une réponse à part entière. Savoir dire non est un chemin intérieur lors duquel tu réapprend à répondre à ce besoin de sécurité, d'une autre manière.


Lors d'une tempête mentale en apprenant à affirmer ce nom, la question que je te suggère de te poser pour oser dire non et mettre plus de conscience dans tes décisions : Lorsque je dis oui à quelqu'un, à quoi est-ce que je me dis non ?


Anticiper les besoins de l'autre, en attendant que l'autre fasse pareil pour moi

Ca semble surréaliste dis comme ça, non ? Et pourtant, c'est tellement naturel pour celles et ceux qui, comme moi, ont le besoin d'être apprécié en puissance 1000 !

éteindre des incendies

Dans mon travail j'étais tout le temps au taquet en sur-anticipant les besoins de mes responsables pour "faire plaisir". Je vivais alors dans un sentiment d'urgence continu, à éteindre des incendies qui n'étaient pas les miennes, puisque je devais penser à tout (sauf à moi).


Mon bénéfice de jouer ce rôle : je suis la fille parfaite à qui on ne peut rien reprocher. Quel en a été le coup de massue le jour où j'ai reçu des commentaires négatifs, via un sondage interne (et même pas en face), parce que ma frustration et mon impatience se ressentaient.

Les conséquences : La première, la plus "visible", c'est la frustration. Parce que je mets des attentes envers les autres sans les exprimer. La deuxième, moins consciente et palpable, c'est la décharge de responsabilité, tant envers moi que mes proches. En anticipant les besoins de l'autre : je lui prend sa responsabilité de l'exprimer (et d'en prendre conscience). En attendant que l'autre réponde aux miens : je lui donne ma responsabilité à m'exprimer et donc savoir ce que je veux.

Le défi : Exprimer ses besoins et demander à l'autre de quoi il/elle a besoin. Ca permet d'avoir des relations transparentes, plus saines et ciblées sur soi dans l'écoute de l'autre et dans le respect de ses propres besoins.

Parce que tu l'imagines, c'est en me respectant que l'autre va me respecter.


L'origine, c'est la survie

Ces stratagèmes, nous les mettons en place dans la petite enfance suite à un trauma, même léger ou au travers de l'éducation reçue. Observe tes parents, est-ce l'un d'entre eux a aussi ce besoin de faire plaisir au détriment de ses propres besoins ? C'est OK, il/elle a fait du mieux avec ses outils pour te transmettre son amour à sa façon. Pas besoin de démarrer un procès, il/elle ne sait pas comment faire autrement.

Saches qu'être aimé.e et reconnu.e, ça fait parti des besoins de base de l'être humain. Prendre conscience adulte des croyances qui te desservent et qui vont t'amener à répéter ces situations, c'est énorme. C'est une étape pour te permettre de comprendre des fonctionnements de survie et les transformer pour te créer une nouvelle sécurité intérieure, qui sera dépendante de tes besoins et plus de l'autre.


Deux défis pour toi, si tu les acceptes

#1 Être invité dans une soirée et rien amener

Cet exercice est hyper déstabilisant à faire, mais ça permet de mettre l'autre face à ses responsabilités, et toi face à tes croyances et ce besoin de plaire. La prochaine fois que tu es invité.e chez quelqu'un et que tu demandes quoi amener, si la personne te dis "rien", alors amène RIEN. C'est malpoli ? Ca va à l'encontre de ton éducation ? Tant mieux hehe, parce que tu as été INVITÉ.E, que tu lui a laissé la porte ouverte à exprimer son besoin et donc c'est OK de rien prendre avec toi. Si la personne est surprise, te fais une remarque, tu peux lui partager que pour toi aussi c'était compliqué et le défi qui se cache pour que tu apprennes à laisser l'autre s'exprimer et que toi tu accueilles et fasses pareil.


L'autre soir j'ai une amie qui est venue, j'avais envie de fleurs, je lui ai demandé de m'en prendre. Si j'avais dis rien, j'aurais accepté qu'elle vienne avec rien. C'est simple lorsque tout est exprimé, non ?


#2 Faire des cadeaux en plein conscience

A l'heure où la période des fêtes arrive, je t'invite, avant de faire un cadeau, à sonder la personne ou ses proches. A-t-elle besoin ou envie de quelque chose en ce moment de particulier ? Si rien ne ressors, tu peux essayer cette expérience de pleine conscience. Ta mission pour une ou deux heures, ça sera d'être pleinement connecté.e à tes ressentis. Connecte toi à la personne à qui tu souhaites offrir le présent, en la voyant devant toi, en ressentant son énergie, ses mimiques, ses mots, ce qu'elle porte, son attitude.. Ballade toi dans les magasins avec un seul objectif, ressentir lorsque ça sera LE bon cadeau. Une sorte d'assurance intérieure que tu es juste. Ainsi tu vas offrir un présent que tu auras choisi en pensant vraiment à elle ou à lui et surtout qui peut lui plaire. Fais-toi confiance, peut-être que le présent choisi ne te plaira pas, et alors ? Il est pour toi ou pour elle/lui ? ;-)


Attends une minute, miss/mister perfection

Je te vois arriver avec ta culpabilité en ayant lu et pris conscience de tout cela.

Ta culpabilité, je t'invite à l'envoyer balader ! Comme mentionné plus haut, tu le fais pour survivre, dans un besoin de sécurité intérieure. Pas besoin de te flageller comme ça, tu es parfait.e comme tu es, à l'instant T.


Bien à toi,


Sabrina 💫


PS : j'avais rédigé un sujet qui pourrait t'intéresser : Quelle est la pire chose qui puisse se passer en t'affirmant. Révélations garanties 😁


 


Sabrina coach holistique énergisante

Hello !

Je suis Sabrina, coach holistique énergisante. Je t'accompagne à rayonner ton authenticité. Faire tomber les masques en aimant toutes tes facettes : reprendre confiance en ton corps & ses ressentis, en tes émotions, à ta capacité à gérer ton mental.

Tu souhaites découvrir comment je peux t'accompagner sur ce chemin ?

コメント


bottom of page